L’amant de la Scala de Marina Montemayer

L’amant de la Scala de Marina Montemayer

Milan, 1842
Tecla
Propulsée dans les coulisses de la noblesse alors qu’elle n’est qu’une orpheline de basse extraction, Tecla ne pouvait espérer plus bel avenir : elle est désormais brodeuse dans un des ateliers de la Scala et doit confectionner les costumes de Nabucco, le premier opéra de Verdi ! Quand elle est sauvée des malfrats qui en voulaient à sa vertu par le séduisant et fantasque Hugo de Lys, sa vie bascule subitement. Son cœur ne bat désormais plus que pour le séduisant Français, un homme qui n’appartient hélas pas à son monde et qu’on lui révèle de surcroît être recherché par les autorités milanaises pour divers forfaits.

Harlequin (1 Octobre 2020)

Pour l’acheter : EPub ou EPub

Avis

Tecla est une jeune femme qui ne connaît rien de la vie, ayant toujours connu la vie au couvent où elle faisait ses études. C’est une jeune femme assez naïve et qui au fils de ses aventures va découvrir que la vie n’a rien de commun avec ce qu’elle s’imaginer même si elle a conscience d’où est sa place.

Au fils des aventures aussi palpitante qu’exaltante, qu’elle va vivre, Tecla va éclore tel un papillon et se montrer bien plus forte que l’on pense d’elle au début.

Malgré tout, je n’ai pas réussi à entrer pleinement dans l’histoire de Tecla, il m’a manqué une petite étincelle qui m’aurait fait dire, oh bon sens, c’est pas vrai, mais néanmoins, j’ai passé un bon moment en compagnie de notre héroïne.

 

 

Laisser un commentaire